Sainte-Gemmes-sur-Loire - Fleur de Loire

Participez à la restauration de la cloche n°3 de l’Eglise

Du au

Devenez acteur de la fondation du patrimoine

Le territoire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, entre la Loire au sud, la Maine à l’ouest et la barre rocheuse de Frémur au nord, semble avoir été occupé dès les temps préhistoriques.

La 1ère église de la commune, construite au IXe siècle, s’élevait à l’emplacement de l’église actuelle qui remonte au XIe siècle. Le premier remaniement intervint à la fin du XIIe siècle. Après de nombreuses modifications, l’église conserve un chœur de style Plantagenêt de la fin du XIIe siècle ainsi que le clocher, à base carrée, décoré de fausses arcatures romanes.

En 1860, on décide de restaurer et d’agrandir l’église, devenue trop petite pour recevoir tous les fidèles, et détruite en grande partie par une violente tempête. Un collatéral fut ajouté vers le sud, l’œuvre entière remaniée, des autels furent construits, des chapiteaux sculptés ; les parties conservées, le chœur et la partie soutenant le clocher, furent restaurées. Endommagé lors des combats du 9 août 1944, le clocher a été restauré en 1946.

Le presbytère, accolé au flanc est de l’église, est intéressant par sa tourelle Renaissance, bien visible d’une petite place située en contrebas. Cette ancienne maison « des Douleurs », appartenant à la congrégation du même nom, qui possédait d’autres biens dans la paroisse de Sainte-Gemmes, fut acquise par la commune au début du XIXe pour en faire la « maison presbytérale ». En contrebas du bâtiment Renaissance, et remontant vers l’église, s’étagent les cinq terrasses fleuries des jardins du presbytère. Restaurés et ouverts au public en 1997, ils offrent un panorama plein de charme sur l’île aux Chevaux et la rive sud de la Loire.

La nature des travaux

Aujourd’hui, Sainte-Gemmes-sur-Loire est équipée de trois cloches. La cloche n°3, d’un diamètre de 85 cm et d’un poids de 358 kg, présente une fêlure sur son cerveau, elle a donc été arrêtée.

Les travaux consisteraient à déposer la cloche, puis à son envoi dans l’atelier de soudure de l’entreprise Bodet, avant une repose de celle-ci après réparation. Montant des travaux : 16 452,00 € HT.

Télécharger le bon de souscription pour participer à la restauration de la cloche

bon de souscription fondation du patrimoine

 

 

tempus id mattis Curabitur mi, elementum sed sit quis eget