Sainte-Gemmes-sur-Loire - Fleur de Loire

Une économie florissante et diversifiée

Horticulture et maraîchage, par leur dimension économique, représentent une réelle identité pour la commune. Ils partagent le territoire de la commune avec les entreprises, majoritairement artisanales ou PME, qui se sont progressivement implantées grâce à l’aménagement de zones d’activités.

Une agriculture de poids

Sainte-Gemmes-sur-Loire vous accueille > Une économie florissante et diversifiéeHistoriquement agricole, la commune de Sainte Gemmes-sur-Loire a vu son agriculture de subsistance évoluer progressivement au cours du XIXe siècle vers une polyculture spécialisée : lait, légumes, lin, céréales, graines de semences… et chanvre, particulièrement ; ce commerce étant facilité par la proximité d’Angers et la présence de la Loire.

Le début du XXe siècle consacra les années « choux » : jusqu’à 80 wagons par jour de choux et d’artichauts au départ d’Angers les bonnes années.

S’appuyant sur le microclimat et l’absence de gelée, la culture maraîchère se développe progressivement autour des fraises, pommes de terre primeur, melons… et pour ceux qui ont investi dans des serres et autres structures : carottes, poireaux, haricots, asperges, radis, petits pois, cassis, framboises…

D’autres encore s’engagent dans les rosiers, les bulbes ou tubercules à fleurs. Et, c’est après guerre, que la prospérité des exploitants se développe. Une volonté municipale dès 1957, permet la création d’un réseau d’irrigation issue de la Loire (jusqu’à 43 kilomètres de canalisations). Dans le même temps, la production sous serres connaît un fort développement. Le remembrement de 1978 voit un regroupement plus rationnel des terres et permet le développement des pépinières, fleurs coupées, plantes en pots, bulbes…
Sainte Gemmes-sur-Loire devient une commune horticole de référence sur le département.


Un tissu économique varié

Sainte-Gemmes-sur-Loire vous accueille > Une économie florissante et diversifiéeAux artisans « agricoles » présents depuis longtemps, se sont ajoutés des commerçants, à mesure de l’évolution du nombre d’habitants et de leur pouvoir d’achat. Depuis une quarantaine d’années, plusieurs bâtiments d’entreprises sont venus rejoindre les serres, vergers et autres vignes sur la commune. Ce furent d’abord des artisans du bâtiment, suivis par quelques entreprises de production (métal, plomb, plastique, bois, isolants) dans des domaines plutôt spécialisées. Enfin dans le tertiaire : transport, distribution, négoce, bureaux d’études, haute technologie… ont fait leur apparition.

Passé de l’appellation « hôpital psychiatrique » à une dénomination officielle de « Centre de santé mentale angevin (CESAME) », l’établissement occupe près de 23 hectares de terrain sur la commune et emploie environ 1250 personnes (infirmiers, aides-soignants, agents de service, personnel administratif et logistique, médecins).

 

 


La création de zones d’activités

Sainte-Gemmes-sur-Loire vous accueille > Une économie florissante et diversifiéePour favoriser de nouvelles implantations ou offrir de meilleurs équipements aux entreprises présentes, plusieurs zones d’activités ont été aménagées sur la commune.

Citons celle des Boulays (créée en 1975 par la commune) avec une dizaine d’entreprises ; Actiloire et des facilités d’accès et de stationnement avec 11 entreprises ; la zone d’activité de Vernusson Pierre Martine avec une vingtaine entreprises spécifiquement sur Sainte-Gemmes-sur-Loire et la zone de Bernay (entre la RD 411 et la voie ferrée) qui regroupe aujourd’hui 7 entreprises.

S’y ajoute une dizaine d’autres entreprises non agricoles, réparties sur le territoire.