Sainte-Gemmes-sur-Loire - Fleur de Loire

Les jardins du presbytère

Succession de terrasses fleuries présentant différents espaces de couleurs très variées, les jardins du presbytère offrent en outre une vue magnifique sur la Loire et l’Ile aux Chevaux

Créés en 1995, les jardins du presbytère forment une succession de terrasses fleuries, accrochées à un éperon rocheux et offrent un superbe point de vue sur la Loire. Établis à l’emplacement du premier cimetière communal, ces jardins, restaurés par la municipalité, ont été ouverts au public en 1997. Situés entre la Loire et l’église, les cinq niveaux de terrasse proposent des thèmes variés : un jardin de curé à la française avec buis et massifs colorés variant au gré des saisons, un jardin bleu avec pervenches, lilas, hibiscus, hydrangeas ou ceanothes, un jardin jaune avec plusieurs plantes vivaces comme les phlomis, achillées et coreopsis, la terrasse du chêne vert et la roseraie multicolore. En remontant ces terrasses du bas du presbytère vers l’église, c’est la Loire et l’île aux Chevaux qui s’offrent progressivement à la vue des visiteurs.

Jardin à la française

La géométrie et la symétrie sont les caractéristiques des jardins à la française.

Ces espaces sont rythmés par des topiaires, des statues. Des plantations de buis soulignent le plus souvent les plates-bandes et autres massifs. Des fontaines, pièces d’eau font également partie de ce type de jardins. Les arbres sont plantés de façon symétrique. Les jardins à la française donnent souvent l’impression d’être sculptés. Nous comprenons mieux la domestication de la nature.

Tous les carrés et les plates-bandes sont plantés en bisannuelles et bulbes (2 400 bisannuelles et autant de bulbes) et l’été en annuelles.

Jardin bleu

Une perspective, marquée de deux Prunus lustanica, nous amène à traverser le jardin bleu. Ce jardin évoque l’eau et la Loire.

Ce jardin a été réactualisé en 2012, ce qui nous a permis de mettre en évidence la roche et de mettre à jour une grotte et d’avoir de nouvelles formes de topiaires, en l’occurrence des pyramides de Taxus. Une grande gamme de vivaces et d’hydrangeas à floraison bleu compose ces espaces.

La couleur bleue invite au calme et à la détente. Le bleu évoque les grands espaces, le ciel, la mer. Un massif de fleurs bleues repousse les limites et agrandit l’espace. Associé au gris ou au jaune, la couleur bleue devient plus stimulante et ressort davantage. Dans la nature, les fleurs bleues sont plutôt rares, même si on rencontre davantage de fleurs aux nuances de bleu-violet ou de bleu-lavande.

Jardin jaune

Ce jardin évoque les bancs de sable, élément important des bords de Loire.Les jardins jaunes ont été refaits en 2011. Ils mélangent des vivaces plantées sur 3 terrasses.

Lumineux et stimulant, le jaune symbolise la gaîté et la joie de vivre. Le jaune fait penser au soleil, il éclaire et donne l’impression d’avancer contrairement au bleu qui éloigne. Le jaune est la couleur qui caractérise le printemps. De plus, il ajoute toujours de l’éclat aux endroits ombragés.

Jardin vert

Ce jardin évoque le bocage, il est un élément important des bords de Loire.

Ce jardin est la partie la plus basse, qui a été refaite en 2009, planté de fougères sur un tapis d’helexine avec comme sujet fort un robinia pseudoacacias twisty baby ainsi que des Paulownias recépés tous les ans, qui nous apportent un feuillage très important et contribuent à créer de l’ombre.

Le vert est la toile de fond du monde végétal. Très répandu dans les feuillages, on le retrouve également sur certaines floraisons de plantes. Le vert exprime généralement la fertilité, la luxuriance, la richesse, le mystère, l’espérance et l’inconnu.

Potager

La mise en place du potager sous forme de carré tire son inspiration des jardins médiévaux. Dans une période plus récente, le potager de cure avait pour fonction de nourrir les quelques personnes du presbytère.

Aujourd’hui, des aspects plus décoratifs et pédagogiques sont mis en avant, de beaux légumes de couleurs y sont plantés, beaucoup de fleurs ont fait leur apparition dans les carrés et des plantes sortant des sentiers battus sont mises en place tels que des cacahuètes, du chanvre, du coton, etc.

Le potager a été mis en place en 2009 avec des plessis de châtaigniers, un assemblage de branches entrelacées qui étaient notamment très utilisées au Moyen-âge, et autour desquels les visiteurs peuvent circuler.