Sainte-Gemmes-sur-Loire - Fleur de Loire

Présentation du projet de la Jolivetterie

Septembre 2015

Après plusieurs années de sommeil dues aux atermoiements des élus alors en charge des destinées de l’agglomération, le projet d’urbanisation de la Jolivetterie renait pour entrer enfin dans sa phase opérationnelle.

Le 26 juin dernier, la dernière version du projet a été présentée au public par l’architecte-urbaniste, M. Christophe Rousseau, avant que les élus et la représentante de l’aménageur répondent aux questions.

Cliquer pour voir le diaporama de présentation du 26.06.15

Ce dossier sera soumis au Conseil municipal de septembre afin d’engager la procédure d’utilité publique dont la déclaration sera sollicitée auprès du Préfet de Maine-et-Loire. Cette étape permettra de démarrer les démarches d’acquisition des emprises foncières nécessaires à cette opération.

Le projet porte sur la réalisation de 250 logements sur environ 10 hectares. Conformément aux schémas présentés initialement lors de la création de la zone d’aménagement concerté, le parti d’aménagement repose sur deux secteurs urbanisés séparés par une coulée verte qui constitue la colonne vertébrale végétale du quartier. Celle-ci relie le moulin, édifice emblématique du quartier historique, et la route départementale, avec au-delà le bourg et ses services. Des liaisons transverses réalisées sous forme de chemins piétonniers vont irriguer le quartier en faisant la part belle aux modes de déplacement doux, systématiquement prioritaires sur la voiture.

Schéma global Le schéma viaire n’autorisera pas de traversée du quartier par la circulation automobile, mais uniquement une desserte des habitations. L’entrée du secteur «Ouest» se fera à partir de la RD312 – route du Hutreau – face au chemin de Bel Œil ; une sortie étant prévue un peu plus au nord, avant le carrefour du chemin du Moulin Carré. L’entrée du secteur « Est » se fera, quant à elle, à partir de la RD112 avec une sortie possible par l’extrémité sud du chemin du Moulin Carré. A terme, une requalification de cette route départementale en boulevard urbain devrait en faciliter les traversés par les piétons et les cyclistes.
Schéma typologies

La recherche des urbanistes et paysagistes a porté sur la création d’ambiances particulières au futur quartier afin de lui conférer une personnalité propre où il fasse bon vivre en partant du postulat que la réussite viendrait d’une diversité et mixité des formes d’habitat. Les pavillons édifiés sur des parcelles libres de constructeur seront implantés aux franges du quartier afin d’assurer un voisinage serein avec les habitations existantes. Les logements individuels groupés seront construits le long des voies structurantes du quartier afin d’en souligner les axes principaux, avec ponctuellement placettes et logements intermédiaires propices à briser toute monotonie.

Enfin, de petits bâtiments collectifs seront implantés de chaque côté de la coulée verte et le long de la façade sur la RD112.

croquis placette Les études paysagères montrent la volonté d’assurer aux futurs habitants une qualité de vie conforme à l’idée que l’on peut s’en faire dans notre commune où la préservation des espaces naturels représente un enjeu important, y compris au cœur des quartiers et du centre-bourg.
Deux illustrations de l’intention paysagère pour la coulée verte avec des perspectives sur le moulin et une figuration des espaces dédiés à la promenade et à la convivialité :
Croquis mail Croquis jardin

La réalisation de ce projet d’urbanisation, ambitieux pour notre commune, se fera en plusieurs étapes afin de maîtriser sa commercialisation et être en adéquation avec les capacités des services présents sur la commune ou susceptibles de s’y implanter durablement.

La première phase, qui représente un potentiel de 146 logements, pourra démarrer dès 2017 avec la réalisation des principaux éléments structurants du quartier et une diversité d’offre propre à satisfaire l’essentiel des typologies de demandes.

La deuxième phase pourra débuter dès lors que la première sera achevée, avec 59 logements ainsi susceptibles d’être produits après 2020. La fin de l’urbanisation viendra avec des immeubles comprenant 45 logements, ainsi qu’environ 4000 m² des locaux tertiaires en rez-de-chaussée, qui constitueront la façade du quartier sur le boulevard urbain réalisé à partir d’une RD112 redimensionnée et accueillant une circulation apaisée facilitant les échanges entre le quartier de la Jolivetterie et le bourg.

Schéma phase 1
Schéma détaillé Le schéma d’ensemble du futur quartier est présenté par la dernière illustration où l’on peut apercevoir la place substantielle donnée au paysage avec des scènes variées et qualitatives, y compris sur le plan écologique par une gestion adaptée de l’eau et un entretien raisonné. La réintroduction d’espèces végétales locales sur un territoire aujourd’hui sans attrait naturel, notamment sur la coulée verte centrale et autour des noues, sera un gage de qualité de vie pour les futurs habitants, ainsi qu’un but de promenade pour tous les gemmois, en tissant également un lien fort entre le bourg et Moulin Carré.